L’insuffisance veineuse : un problème à prendre au sérieux

L’insuffisance veineuse survient lorsque la paroi veineuse des veines des jambes ne fonctionnent pas efficacement, ce qui rend difficile le retour du sang des jambes vers le cœur. Si l’affection n’est pas traitée, l’insuffisance veineuse chronique peut entraîner des complications sérieuses.

L’insuffisance veineuse chronique (IVC) est une affection qui survient lorsque la paroi veineuse et/ou les valvules des veines des jambes ne fonctionnent pas efficacement, ce qui rend difficile le retour du sang des jambes vers le cœur. L’IVC entraîne une accumulation de sang dans ces veines, appelée stase.

Bien que l’insuffisance veineuse ne soit pas forcément une menace sérieuse pour la santé, elle peut provoquer des gonflements, des douleurs et devenir invalidante avec le temps.

L’insuffisance veineuse, qui est concerné ?

Les jambes lourdes, les sensations d’engourdissement… si ces désagréments vous sont familiers, il est temps de faire le point sur la mauvaise circulation, pour mieux la comprendre, et intégrer rapidement les gestes et exercices à adopter au quotidien pour protéger et améliorer votre circulation sanguine.

L’insuffisance veineuse chronique des membres inférieurs est une affection fréquente dans les pays industrialisés. L’IVC est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Elle est également plus susceptible de se produire chez les adultes de plus de 50 ans.

Communément, la mauvaise circulation est très souvent associée au phénomène des varices. Pourtant, elle ne résume pas à uniquement à cette maladie. La mauvaise circulation peut en effet également toucher les veines plus profondes qui ne sont pas visibles à la simple inspection.
Communément, la mauvaise circulation est très souvent associée au phénomène des varices. Pourtant, elle ne résume pas à uniquement à cette maladie. La mauvaise circulation peut en effet également toucher les veines plus profondes qui ne sont pas visibles à la simple inspection.

Comprendre l’insuffisance veineuse

Une bonne circulation est vitale. Les veines et les artères permettent au sang de circuler dans tout l’organisme. C’est par le sang que les organes du corps humain reçoivent l’oxygène et tous les nutriments nécessaires à leur bon fonctionnement.

L’insuffisance veineuse est provoquée par un mauvais retour veineux. Le sang qui circule dans les veines des membres inférieurs présente alors des difficultés à remonter vers le cœur.

Une mauvaise circulation sanguine affecte particulièrement les mains, les jambes, les chevilles et les pieds.

Cette affection est le plus souvent le résultat d’une perte d’élasticité et de tonicité des veines, ainsi que d’un dysfonctionnement des valvules situées sur la paroi veineuse qui ont pour rôle d’aider le sang à remonter vers le cœur.

Qui plus est, en position debout, le sang doit lutter contre la pesanteur pour remonter des pieds jusqu’au cœur. Mais en cas de maladie veineuse, le sang stagne dans les veines des membres inférieurs.

Plus grave encore, sans traitement, une mauvaise circulation sanguine peut aussi entraîner des maladies chroniques qui peuvent avoir des conséquences sur le cerveau (AVC) ainsi que sur le système rénal.

Les symptômes de l’insuffisance veineuse

Potentiellement, les principaux symptômes d’une mauvaise circulation sanguine sont :

  • une sensation de jambes lourdes, en particulier en fin de journée
  • des fourmillements ou un besoin irrépressible de bouger les jambes
  • des pieds froids, le bleuissement de la peau à certains endroits (manque d’oxygène)
  • des crampes musculaires nocturnes
  • l’apparition de petites varicosités ou de varices sur les jambes
  • des taches rougeâtres de différentes dimensions
  • de l’eczéma au niveau des varices provoquant des démangeaisons
  • des œdèmes, caractérisés le plus souvent par un gonflement des mollets, des chevilles ou des pieds
  • des plaies aux membres inférieurs qui tardent à guérir, des varices (veines) douloureuses et enflées aux jambes
  • de la constipation (une mauvaise circulation sanguine affecte la digestion)
  • de l’épuisement et de la fatigue (les muscles peuvent être affectés par une circulation lente)
  • une sensibilité accrue aux infections, un système immunitaire affaibli (grippe, bronchite, pneumonie, etc.) ainsi que la perte d’appétit et une perte de poids.
La perte des cheveux, une peau très sèche et des ongles fragiles et cassants peuvent aussi être liés à une mauvaise circulation sanguine, mais ces symptômes peuvent également être liés à d'autres maladies. N'hésitez pas à consulter un médecin si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes.
La perte des cheveux, une peau très sèche et des ongles fragiles et cassants peuvent aussi être liés à une mauvaise circulation sanguine, mais ces symptômes peuvent également être liés à d’autres maladies. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes.

Les principales causes de l’insuffisance veineuse

Tout le monde peut être concerné par une mauvaise circulation sanguine. Bien sûr, certains plusieurs facteurs, comme l’hérédité, peuvent contribuer à ce phénomène. Toutefois, certaines personnes sont plus à risque que d’autres.

Le tabagisme, l’hypertension artérielle, la sédentarité, une mauvaise alimentation et le surpoids, un bouleversement hormonal ou bien encore l’âge contribuent au développement d’une mauvaise circulation sanguine. Les femmes enceintes sont également plus susceptibles de souffrir de cette condition.

Quelque soit la raison, le phénomène reste le même: le sang circulant dans les veines des membres inférieurs présente des difficultés à remonter vers le cœur.

En conséquence,  la circulation ralentit: Le sang stagne dans le bas du corps et les veines subissent une forte pression. Elles finissent par se dilater.

Heureusement, il existe des solutions naturelles pour lutter efficacement contre ces désagréments et retrouver rapidement un vrai confort circulatoire.

L’évolution de l’insuffisance veineuse avec le temps

En l’absence de traitement, la stagnation du sang dans les jambes va entrainer un phénomène d’aggravation : elle est source de dilatation veineuse, elle-même responsable d’aggravation de l’incontinence des valvules. Il est donc vital de traiter la mauvaise circulation le plus tôt possible.

Elle peut également entrainer sur le long terme de graves complications telles que la thrombose veineuse ou l’embolie pulmonaire.

La thrombose veineuse est caractérisée par la formation et le développement d’un caillot sanguin dans une veine. Cette thrombose peut toucher les veines profondes, principales voies de retour veineux, ou bien les veines superficielles (sous-cutanées) plus facilement identifiables.

Dans certains cas, le caillot ainsi formé se détache de la paroi veineuse et remonte vers le cœur via le sang jusqu’à atteindre une artère pulmonaire et causer son obstruction, c’est l’embolie pulmonaire.

La thrombose est extrêmement dangereuse. C’est une cause de nombreux décès en Suisse.

évolution de l'insuffisance veineuse chronique

Quelles sont les situations à risque de l’insuffisance veineuse ?

Pour réduire votre risque de développer de l’IVC, évitez les situations suivantes :

L’excès de poids: Comme déjà évoqué, lorsque nous sommes debout, nos membres inférieurs sont fortement sollicités pour supporter le poids de notre corps.

En cas d’excès de poids, les jambes subissent au quotidien une plus forte pression. Cela entraine une diminution du retour veineux plus faible encore. Les personnes en surpoids avec un IMC situé entre 25 et 27 ont alors un  risque plus élevé de développer des varices.

La sédentarité: Le manque d’activité physique augmentent les risques d’insuffisance veineuse. En effet, la pratique régulière d’une activité est bénéfique pour la santé cardio-vasculaire : le cœur est plus performant, la vasodilatation des artères et des veines, ainsi que la circulation sanguine sont améliorées.

L’activité physique permet d’augmenter la puissance musculaire et ainsi assurer un meilleur retour du flux circulatoire par un phénomène de pompe musculaire.

L’hérédité familiale: Une personne ayant de la famille souffrant d’insuffisance veineuse risque aussi d’en souffrir à son tour. Cette maladie serait malheureusement héréditaire dans une majorité des cas.

Le tabagisme : Comme souvent avec le tabac, les effets sont plutôt nocifs. Fumer régulièrement nuit en effet à la vasomotricité des veines. Elles perdent alors en tonicité avec des troubles de motricité de la paroi.

La grossesse: La grossesse entraine généralement l’apparition de varices. Durant une grossesse, les veines ont tendance à se dilater davantage, à cause du déséquilibre hormonal. De plus, au fur et à mesure de la gestation, l’utérus va comprimer les veines et entrainer une circulation du sang plus difficile.

Les œstrogènes (les hormones qui permettent de réguler les cycles menstruels) et la prise de pilules contraceptives rendent également plus difficile la circulation veineuse. C’est pour cela que les femmes sont proportionnellement plus touchées par l’insuffisance veineuse que les hommes.

Certains métiers: Le simple fait de se tenir debout favorise la stagnation du sang dans les membres inférieurs. Certains métiers qui impliquent une position verticale prolongée (serveur, cuisinier, coiffeur, par exemple) augmentent le risque ainsi d’insuffisance veineuse. De même, certaines populations exerçant des métiers qui impliquent une position assise prolongée (au bureau, chauffeur routier…) sont aussi concernés par l’insuffisance veineuse.

Les voyages en avion: Les voyages en avion de longue durée peuvent entrainer des troubles de la circulation sanguine. La position assise prolongée, la pressurisation de la cabine de l’avion, ainsi que la chaleur favorisent ainsi  l’insuffisance veineuse.

En conclusion, la mauvaise circulation n’est pas une fatalité. Les informations présentées dans cet article peuvent vous aider à prévenir ou inverser les symptômes de l’insuffisance veineuse, et si les progrès attendus n’arrivent pas à la hauteur de vos espérance, il est peut-être temps d’envisager une complémentation naturelle. Dans la deuxième partie de ce dossier, vous découvrirez plus d’informations sur comment prévenir l’insuffisance veineuse avec de bonnes habitudes et des solutions 100% naturelles.

Complément alimentaire Vigne Rouge

Nous avons bien reçu votre inscription à la newsletter.


Merci !

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur. Plus d’informations.